Comment accélérer le compostage ?

Vous êtes peut-êtes pressés ou inquiets en constatant que vos compost ne se fait pas immédiatement : peut-on vraiment accélérer le compostage, qui est un processus naturel? Si oui, comment? Nous vous donnons quelques astuces: 

accélérer le compostage

Première chose à savoir, le compost se forme, au mieux, en quatre à cinq mois. Il est difficile de compresser ce délais!

 

1) Suivez scrupuleusement les règles d’or pour accélérer le compostage

Hé oui, on se répète, mais avant de vouloir accélérer le compostage, il faut le faire dans des conditions optimales pour qu’il ne ralentisse pas!

Les règles d’or, dans les grandes lignes, vous rappellent que vous ne pouvez pas mettre n’importe quoi dans votre composteur, et qu’il faut respecter un équilibre selon la nature des déchets. Vérifiez régulièrement le taux d’humidité et rectifiez-le au besoin dès que vous repérez une odeur suspecte (le compost ne doit pas sentir mauvais!) De la même manière, brassez-le régulièrement pour bien aérer le tas. L’oxygène est nécessaire pour un processus de compostage inodore et pour la survie des organismes décomposeurs.

 

 

2) Choisissez votre période pour commencer votre compostage printemps compost

Commencer un compostage en hiver, ça n’a rien de choquant. En revanche, si c’est pour obtenir un compost plus rapidement, ce n’est pas judicieux.

En hiver, les micro-organismes sont moins nombreux et moins voraces et la première étape de décomposition sera plus lente. Mieux vaut attendre la fin de l’hiver, le printemps, pour entamer son compost. Attention toutefois à avoir passé les dernières gelées, ou à bien protéger votre composteur des éventuels aléas climatiques.

 

 

3) Plus le compost est grand, plus le compostage est accéléré.

Plus votre compost est volumineux, plus il sera accéléré. Pourquoi ? Parce que vous rajoutez de la matière qui attirera davantage de petits décomposeurs! Et non, le quantité de compost et de décomposeurs ne sont pas proportionnels mais bien exponentiels.

 

 

4) Ayez deux composteurs!

Une dernière astuce est d’avoir deux composteurs, mais cela demande de l’investissement supplémentaire.

Il s’agit d’avoir un composteur pour chaque phase de compostage. Un premier composteur pour mettre les déchets nouveaux, un second pour la phase de maturation. Il faudra, pour cela, transférer la matière de la couche inférieure du premier composteur vers le second composteur.

deux bacs à compost pour accélérer le compost

 

5) Utilisez des activateurs de compost.

Vous trouverez des activateurs de compost dans le commerce, mais aussi dans la nature!

Ajoutez du compost déjà mûr au moment de démarrer votre compostage. Cela le fera démarrer plus rapidement car vous lui apporterez d’emblée les micro-organismes si utiles à la décomposition et la maturation, mais aussi de l’azote et des oligo-éléments.

A défaut, préparer une mixture nourrissante avec de la levure de bière, du sucre et de l’eau.  Avec environ 2L d’eau et 20g de sucre pour un composteur d’intérieur, mélangez jusqu’à obtenir  une pâte.

Dès que vous ajouterez des nouvelles matières au compost, ajoutez y de l’ortie (pas encore en fleur) et/ ou de la consoude. Elles sont très efficaces pour activer le compost.

Enfin, les coquilles d’œufs broyées favoriseront le développement des vers.

 

Vous n’avez pas encore votre composteur? Faites un tour sur la boutique!